lundi 20 février 2012

Fondcommun

quatrième : Jean-Luc Moulène et couverture : Claude Horstmann

pages 40 et 41 : Pascal Poyet et Françoise Goria

pages 26 : Fabien Lerat et page 27 : François Deck

Parution de fondcommun numéro zéro un deux.

fondcommun est un organe de presse problématique, une espèce «hors-norme» de journal — entre la revue d’artistes et le gratuit urbain.

Il se constitue de faits qui formalisent, dans l’espace de la page imprimée, des problèmes. Intempestifs, hétérogènes et partagés, actuels et anachroniques, bruts et sophistiqués, ces faits sont produits par des personnes engagées dans des processus de création — la création étant pour nous un moyen, pas un but. Ils sont choisis d’un commun accord avec la rédaction.Nous affirmons qu’in-former, c’est d’abord produire une forme. Cette forme cherche de nouveaux usages en dehors de ceux institués par les mondes de l’art, de la politique, du commerce, du spectacle, de la finance et des médias.

fondcommun veut s’immiscer dans des lieux de vie quotidienne où l’on est amené à attendre, à prendre, perdre son temps — comme les cafés, bars, les salles d’attente médicales, chez des particuliers, les espaces de lecture, les services publics et privés. Nous voulons concrétiser un réseau de diffusion, dont les protocoles sont le prêt, la consultation, la reproduction et la circulation. (Vincent Bonnet)


lire la version numérique du numéro : ici

Informer, c'est d'abord produire une forme.

1 commentaire:

  1. Oh ! c'est le jeu de françois deck qu'on a testé a Shanghai...

    RépondreSupprimer