mardi 28 février 2017

Equations ou figures

Frances Benjamin Johnston, Five men making butter in a class at Hampton Institute, Hampton,1899 
Frances Benjamin Johnston est une des premières femmes photographe et photo-journaliste américaine. Parmi les très nombreuses photographies qu'elle a réalisées, et que l'on peut voir sur le site de la Librairie du Congrès, on trouve des images que l'on pourrait appeler "pédagogiques". Elle montrent l'exécution de certaines tâches et les gestes propres à des métiers définis : maçonnerie, tapisserie, confection de matelas ou de boîtes de conserves, fabrication d'engrais, impression typographique, couture, fabrication d'un escalier, battage du beurre, assemblage de téléphones ou bien de tonneaux, travail à la forge ou dans les mines de sel. Ces images en cotoyent d'autres prises à l'intérieur de salles de classes. Nous voyons alors des élèves studieux tout à l'attention de l'étude. Ils peuvent être tous tournés dans la même attitude, par exemple regarder un indien sioux dans un cours d'histoire ou observer tous leur mappemonde en classe de géographie, mais la plupart de temps un petit nombre d'élèves exécutent devant l'objectif chacun une action différente. Le travail a été divisé et chacun montre un geste nécessaire à la réalisation de l'entreprise. L'image est une sorte de séquence, chaque personne un plan dans le déroulement de l'action. Les scènes sont posées, les personnages à l'arrêt. Le petit collectif rassemblé pour la photographie et distribué à sa surface rend visible les étapes d'un processus de transformation accompli par le travail. 

Frances Benjamin Johnston, Students at work on a house built largely by them, Four young men mixing fertilizers, Men plastering wall at Hampton Institute,1899
Ces images sont contemporaines de la diffusion des chronophotographies de Muybrigde pourtant le mouvement y est pensé d'une toute autre façon. Il ne s'agit plus d'un découpage mécanique du temps et de la visualisation d'une succession d'instants quelconques mais le mouvement est conçu comme le passage d'une forme à l'autre, d'une pose à l'autre, d'un instant privilégié à un autre. Une succession d'acmès. La synthèse du mouvement est ici davantage intelligible que sensible. Elle est opérée par la distribution de moments essentiels correspondant aussi à des éléments de langage. Chaque moment présente une sorte d'individualité. Chaque moment est représenté par un individu.
Selon l'analyse que Henri Bergson réalisera à peine quelques années plus tard dans l'Evolution créatrice (1907) on peut penser que ce genre d'image est attachée à une conception encore ancienne de la science. Chaque personnage dans l'image est le représentant d'une description globale et le temps est découpé en phase représentée chacune par une forme (par une pose). C'est le regardeur qui a la charge d'établir les passages d'une pose à l'autre. Au contraire quand une femme descend les escaliers sur une planche photographique de Muybridge, les 24 photos sont prises à des instants quelconques et équidistants de sorte qu'une machine (par exemple un projecteur de cinéma) entraînant régulièrement ces images prises successivement permettra de reconstituer objectivement l'action.

Frances Benjamin Johnston, Students constructing telephones, A class in mathematical geography studying earth's rotation around the sun, Hampton Institute, 1899
Frances Benjamin Johnston a réalisé ces photographies dans différents établissements d'apprentissage. Tout d'abord dès 1899 au Hampton Institute, institut fondé après la guerre civile pour fournir un apprentissage et une éducation aux Indiens et aux esclaves nouvellement libérés. Dans ces photographies, c'est la clarté qui prime. Les photographies de Frances Benjamin Johnston manifestent très concrètement les idées du Hampton Institute "Teaching by doing", apprendre en faisant. Les protagonistes sont répartis pas seulement dans l'espace mais surtout à la surface de l'image (ce qui nécessite parfois l'utilisation d'échelles, de plateaux ou de chaises pour se hisser en hauteur), les outils sont bien visibles et quelques mots sur un tableau peuvent accompagner la scène. Tout est construit pour le point de vue de l'appareil photo et la pose longue implique les postures stables, mais il n'y a aucun regard vers l'appareil et la scène semble le sujet d'une étude qui lui est complètement extérieure.
Frances Benjamin Johnston, Classroom scènes, testing combined draught of animals, Hampton Institute, Hampton,1899 
Les différentes identités ethniques semblent effacées au profit de la construction d'un autre récit collectif (national?). En faisant de chaque protagoniste le représentant d'un moment saillant, déterminant, de l'action globale, Frances Benjamin Johnston décrit l'idéal collectif et démocratique que portent ces lieux d'apprentissage. Ses photographies contiennent un étonnant mélange entre un monde moderne tourné vers la rationalité et le progrès, et un monde plus ancien qui n'est pas encore prêt à substituer les équations aux figures.

Frances Benjamin Johnston, African American students in mattress-making class, Tuskegee Institute, 1902 - Printing press room, Five boys making utensils, Carlisle Indian School, Carlisle, 1901 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire