vendredi 1 août 2014

Travail en une seule prise



Projet inachevé de Harun Farocki :

est un projet que nous - Antje Ehmann et Harun Farocki - avons débuté en 2011. Nous avons initié des workshops dans 15 villes autour du monde, dans lesquelles les vidéos sont produites. Depuis février 2013, nous mettons en place également une série d'expositions qui montrera les résultats de certains workshops dans un contexte plus large. Le projet se terminera au printemps 2015 avec deux expositions conclusives à Berlin et à Boston.

Contraintes
La tâche des workshops est de produire des vidéos de 1 à 2 minutes, réalisées en une seule prise. La caméra peut être statique, faire un panoramique ou un travelling - seules les coupes ne sont pas permises.

Travail
Le sujet de l'enquête est "le travail" : payé et non payé, matériel et immatériel, riche de tradition ou entièrement nouveau. Dans certains pays africains une famille entière vit de la culture d'une minuscule bande de terre longeant l'autoroute. Dans beaucoup de pays européens les fermiers survivent en laissant leur sol en jachère, sous le contrôle des images satellites.

Camera Work
Les workshops conduisent droit aux bases formelles de la cinématographie et soulèvent les questions essentielles pour le processus de tournage lui-même. Presque toutes les formes de travail sont répétitives. Comment peut-on trouver un commencement et une fin pour les enregistrer ? La caméra doit-elle être fixe ou en mouvement ? Comment filmer la chorégraphie d'un flux de travail en une seule prise de la façon la plus intéressante ? Le résultat des workshops le montre : une prise de 1 ou 2 minutes peut déjà créer une narration, du suspense ou une surprise. Et c'est ce que nous aimons dans beaucoup de ces vidéos.

Le catalogue en ligne
Le catalogue en ligne est une archive constituée de toutes les vidéos achevées provenant de tous les workshops. Ce n'est pas une sélection de nos vidéos préférées, mais une documentation de tout ce qui a été produit.

Ouvrir les yeux
Avec une série de workshops se tenant dans 15 villes autour du monde, Labour in a single shot vise à s'impliquer plus profondément et à répondre à la spécificité de chaque ville ou région où le travail a lieu. Dans chaque ville, chaque jour, nous voyons toutes sortes de travail. Cordonniers, serveurs et cuisiniers, laveurs de vitres, artistes tatoueurs ou chiffonniers. Mais la plupart de ces activités ont lieu derrière des portes closes. Souvent le travail est non seulement invisible, mais aussi inimaginable. C'est pourquoi il est vital de se livrer à des recherches, pour ouvrir les yeux et se mettre en marche : où le voyons-nous et de quelle sorte de travail s'agit-il ? Qu'arrive-t-il dans le centre d'une ville, qu'est-ce qui apparaît à la périphérie ? Qu'est-ce qui est caché ? Qu'est-ce qui est caractéristique et qu'est-ce qui est inhabituel en ce qui concerne la ville en question ? Quel processus de travail pourrait être un défi cinématographique intéressant ?

Utiliser la vidéo comme le film
Nous puisons dans la méthode des premiers films du XIXe siècle, comme La sortie de l'usine Lumière ou L'arrivée d'un train en gare de La Ciotat des frères Lumière pour retrouver quelque chose de leur finalité. Ces premiers films étaient faits en une seule prise continue. Ils disaient : chaque détail du monde en mouvement vaut la peine d'être considéré et enregistré. Ils étaient contraints à un point de vue fixe alors que, de nos jours, les films documentaires contemporains ont souvent tendance à aligner les prises les unes après les autres en une mixture cinématographique confuse.
A l'opposé, un film en une seule prise combine la prédestination et l'ouverture d'esprit, le concept et la contingence.

Les travailleurs quittant leur lieu de travail dans 15 Villes
Une partie du projet est aussi la production de remakes des Lumière - traduits en termes contemporains - dans chaque ville de workshop. Où les voyons-nous et quelle sorte de travailleurs quittent encore leur lieu de travail ?

traduction fg

à consulter en détail sur le site : 

Livres de Harun Farocki en français : 


Page du site du projet de Antje Ehmann et Harun Farocki, Labour in a Single Shot, 2011 …

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire