vendredi 23 décembre 2011

Ouvrir l'Objet (2) : sortie d'usine


le 15 décembre 2011
Ecole des Beaux-arts de Toulouse

En somme, alors que nous attendons d'un espace qu'il nous offre des prises pour l'activité en cours, ce que nous présupposons de l'univers des rencontres, c'est au contraire une capacité à nous assurer la possibilité de nous déprendre, d'évoluer dans un monde de liens faibles.
Isaac Joseph

Les séquences "Ouvrir l'Objet" reproduisent les écrans à partir desquels les séances du cours de photographie se font. Le propos de chaque séance est de développer (sens photographique) le contenu des écrans. Ce sont des montages de photographies hors-format. Ce sont des montages dialectiques parfois éclectiques à l'intérieur desquels des images entretiennent les unes avec les autres des séries de liens faibles. Le contenu d'un écran n'est pas la somme des pistes offertes par les images mais à l'intérieur du cheminement proposé par ces photographies (que réactivent les liens ci-dessous) la possibilité de détours, de hors-sujet, d'association d'idées, de déclics, d'emportements, d'égarements, bref la possibilité de laisser la place à ce qui arrive au fil d'un temps de parole collectif partagé et qui constitue la saveur particulière de ce que nous appelons : le cours. Peut-on atteindre (selon le mot de Roland Barthes) un montage idiorrythmique ?


Jean-Luc Moulène : les Objets de grève, 1999
Jean-Luc Moulène : Documents/Produits de Palestine, 2002
Albert Renger-Patzsch : Nouvelle objectivité, 1920
Stéphane Couturier : Melting Point Toyota, 2006
Yto Barrada : son site
Allan Mac Collum : The Shapes Project, 2005 plus ici
Les ready made de Marcel Duchamp


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire